L’histoire des plantes

Une partie de la vie sur Terre depuis la nuit des temps

La toute première plante était une simple algue verte. Puis, il y a environ 430 millions d’années, les premières plantes terrestres sont apparues sur Terre. Aujourd’hui, il existe environ 390 000 espèces végétales différentes, qui peuvent être divisées en quatre groupes principaux :

  • les mousses
  • les fougères
  • les gymnospermes (les conifères)
  • les angiospermes (les plantes à fleurs)
L’histoire des plantes Maplantemonbonheur.frCopyright: Ren Ran _via unsplash

Des pins aux fleurs

La dernière transition importante dans l’histoire des plantes est celle des pins et des épicéas aux plantes à fleurs comme les chênes et les rosiers. Feuilles adaptées pour faire apparaître tous les organes reproducteurs de la plante dans une seule structure spéciale, mieux connue sous le nom de « fleur ». Cette transformation a permis aux plantes à fleurs de devenir le groupe végétal le plus important sur terre. Ils représentent maintenant plus de 90 % de toutes les plantes vivantes aujourd’hui et sont vitaux pour les humains et les animaux en tant que source de nourriture — pensez aux fruits, aux légumes, aux noix, aux céréales et aux graines. Que nous le remarquions ou non, ces plantes sont vitales pour la survie des humains et des animaux.

Les plantes médicinales

Les plantes sont utilisées pour leurs pouvoirs cicatrisants et pour des produits de soin topiques depuis l’Antiquité. Dans la Grèce antique à l’époque d’Hippocrate, par exemple, le millepertuis était utilisé pour apaiser les brûlures. Et si une femme voulait avoir un enfant, elle cueillait, nue, cette même herbe au milieu de la nuit d’été à la Saint-Jean. Les clous de girofle, quant à eux, étaient utilisés pour les maux de dents, et ils le sont encore aujourd’hui. Si votre peau est sensible au soleil, vous savez peut-être que le meilleur remède pour soulager les coups de soleil est l’aloe vera. Des vertus thérapeutiques qui lui sont connues depuis 2200 ans av. J.-C.

Le futur est vert

L’ancienne sagesse des plantes connaît un renouveau. Plus nous nous éloignons de la nature — à évoluer dans un monde rythmé par le numérique, les objets connectés et l’intelligence artificielle, plus nous considérons la nature comme un antidote à nos vies ultra-connectées. Les jardins verticaux sur des immeubles de grande hauteur ne sont qu’un exemple de cette tendance en matière de design urbain. Un autre changement de comportement est la pratique croissante du Shinrin-Yoku. Peut-être qu’une nouvelle appréciation de l’intelligence végétale est à l’horizon.

Source: Nemokennislink.nl