L'agave

Faire la fête

Mieux vaut une négligence bienveillante qu’un excès de soins pour l’agave si vous voulez en profiter longtemps. C’est donc une plante de jardin idéale pour les gens qui n’ont pas la main verte.

L'agave Maplantemonbonheur

L’agave semble sortir tout droit de la Préhistoire et être même en mesure de survivre à l’Apocalypse. Ses feuilles épaisses et charnues gris-vert ou bicolores lancent leurs pointes dans tous les sens. Parfois lisses, elles peuvent aussi être dentelées sur les bords. Des feuilles qui poussent en rosettes et peuvent rendre la plante pratiquement symétrique ou plus ébouriffée. Sa croissance est lente, mais lorsqu’elle atteint un certain âge, la plante produit une longue tige autour de laquelle poussent des fleurs de couleur crème, comme une superbe torche. L’agave est pour le reste plutôt stoïque, n’ondule pas au vent, reste fiable, imperturbable – un compagnon qui vieillira avec vous.

Survivant dans le désert

L’agave fait partie de la famille des Agavaceae et pousse en Amérique centrale et dans les régions sèches et chaudes d’Amérique du Nord. La plante est arrivée en Europe avec les navigateurs du xvie siècle et elle pousse aujourd’hui autour du bassin méditerranéen, pouvant aussi survivre dans les régions où le climat est tempéré.

À savoir

  • L’agave est utilisé comme édulcorant et sert entre autres à la confection du pulque, la boisson nationale mexicaine.
  • L’agave bleu est le principal ingrédient d’une autre boisson mexicaine très populaire : la tequila.
  • Dans la mythologie grecque, l’agave est une déesse lunaire avec laquelle il vaut mieux ne pas plaisanter (elle tua son mari et son fils), mais aussi une fière Amazone.