Le bananier

Une plante tropicale à la maison !

Pour donner une touche tropicale à votre intérieur, rien de tel qu’un bananier, également appelé bananier nain ou Musa. Cette beauté exotique de la famille des Musaceae est dotée de feuilles  robustes et la plante entière constitue une bonne matière première. Si vous avez suffisamment admiré son esthétisme - mais est-ce vraiment possible ? - vous pouvez utiliser ses feuilles pour recouvrir le toit, tirer du textile de son faux tronc ou faire la cuisine avec ses feuilles, comme on le fait dans son pays d'origine. Et en Afrique de l’Est on en fait même de la bière ou du vin de banane*. 

Bananier - Musa - Maplantemonbonheur.fr

Couleurs et formes

Le bananier est souvent considéré comme un arbre en raison de son faux tronc, mais en fait il n'en en pas un. De nouvelles feuilles sortent sans cesse de son centre pour monter et se déployer ensuite. Le faux tronc du Musa ingens peut atteindre une circonférence de trois mètres. 

Il existe dans le monde environ 400 races de bananiers. Le Cavendish est le plus important pour nos bananes comestibles. Un petit bananier sur notre buffet peut également produire des bananes. Même comestibles. Il faut souvent plus de trois ans pour que les premières fleurs se montrent sur la plante, indispensables à la naissance des fruits. Les grandes feuilles de la plante sont fines et se déchirent rapidement. Les racines produisent de nouvelles pousses que vous pouvez bouturer. 

Pourquoi les bananes sont-elles courbées ? La pesanteur fait que les fruits pendent vers le bas. Mais ils veulent en fait pousser la tête en haut et font beaucoup d’efforts pour y arriver. 

Symbolique

C’est la stérilité de ses grappes qui justifie que le bouddhisme tient la banane comme symbole de ce qu’il y a de plus inutile sur terre. À Alanya, la découverte de la banane commença dans de très mauvaises conditions : durant la deuxième moitié du XIXe siècle, des bateaux chargés entre autres de fèves, de noix et de thé en vue d’un échange contre de l’huile et du savon, partaient d’Alanya pour l’Égypte et Chypre. Un jour, le commerçant Serifali Ahmet Aga rapporta un bananier sur l’île turque. Il la planta et vit quelque temps plus tard y pousser des fruits jaunes courbés. Les membres de la famille d’Aga souhaitèrent pas consommer cette nouveauté, persuadés que ses fruits étaient probablement empoisonnés. La maîtresse de la maison ne partagea pas cette crainte, ayant remarqué que toutes sortes d’insectes mangeaient les bananes tombées au sol. Elle y goûta, s’en délecta ...et survécut ! La banane avait soudain perdu son image de fruit empoisonné. - Les plantations de bananiers proliférèrent rapidement à Alanya. La banane avait gagné la partie.

Origine

La banane est l’une des cultures les plus anciennes : elle est cultivée selon les textes bouddhistes depuis le VIe siècle avant J.C. Un ingénieur américain lança la culture commerciale de la banane au Costa Rica en 1871. Cette plante originaire d’Asie du Sud-Est et d’Australie est de nos jours cultivée dans de nombreux pays tropicaux. Évidemment en raison de la saveur de son fruit.

* Attention : toutes les plantes ne sont pas comestibles. En cas de doute, consulter le fleuriste.