Le zygopetalum

L’allure flamboyante de l’Amérique latine

Petits motifs, joliment mouchetée et formes désinvoltes : le zygopetalum est une orchidée faite pour être la star de la scène.

Zygopetalum Maplantemonbonheur.fr

Couleurs et formes 

Violet, marron, flammé, parfois tacheté comme le léopard et toujours avec sa superbe lèvre pulpeuse, le zygopetalum a toujours quelque chose à montrer. Une orchidée que l’on ne se lasse jamais de regarder car elle semble à première vue avoir deux fleurs différentes. La couronne se compose de cinq calices marron et vert pouvant être aussi bien pointus que ronds, d’où sort une lèvre voluptueuse, la plupart du temps blanche et violette. Cela constitue dans la jungle un excellent camouflage mais attire au contraire tous les regards dans la maison. 


Symbolique  

Le nom est tiré du grec ancien  « zygon » qui signifie joug et désigne les deux pétales qui dépassent. Dans la mythologie grecque, Zygo est la « rivière première » d’où sont sorties toutes les autres rivières. C’est à cette idée que renvoie l’image du courant (le delta) dans la lèvre de l’orchidée. La plante est depuis l’introduction de sa culture en 1880 symbole d’affinité d’esprit entre personnes qui sont faites l’une pour l’autre, comme le sont les diverses feuilles et la lèvre de la plante.

Origine  

En milieu naturel, le zygopetalum pousse sur des troncs d’arbre, dans les rochers et dans la terre entre les feuilles au Brésil, au Paraguay et en Bolivie. C’est un occupant très ancien des lieux, qui résiste aux mauvais traitements. Les fleurs sont d’une couleur rouge violet ou vert-marron et tirent parfois sur le bleu et certaines variétés dégagent un parfum sucré. Le zygopetalum attire ainsi les insectes et constitue un élément important du biotope des forêts vierges. Le zygopetalum est l’une des plus petites familles d’orchidées, avec seulement 15 variétés connues. Le nombre de zygopetalum hybrides dont la plante d’appartement est dérivée est quant à lui beaucoup plus important.