Le pommier

Des fleurs blanches pour de beaux fruits de couleur rouge

Un tronc noueux, un large houppier couvert de feuilles vertes, des fleurs blanches virevoltantes tels des flocons de neige et des fruits juteux à souhait une fois cueillis : même Ève n’a pas su résister.

Le pommier Maplantemonbonheur.fr

Pommes de décoration, pommes à croquer, compote de pommes, tout commence par un splendide pommier (du nom scientifique : Malus). Celui-ci fleurit de la mi-avril à la fin mai avec de belles fleurs blanches au cœur jaune. Toutes les feuilles se déploient en même temps sur les branches. Les pommiers cultivés ne dépassent généralement pas 4,5 m. Ils restent souvent plus petits, pour pouvoir pousser en pot. À l’état sauvage, un pommier peut atteindre 9 m de hauteur. Selon la variété, ses fruits sont très sucrés ou plutôt aigres-doux. Ils grossissent en été, mûrissent à la fin de la saison et sont cueillis au début de l’automne.

En prevenance du Kazakhstan !

Le pommier appartient au genre botanique Malus, un groupe de petits arbres et arbustes à feuilles caduques. Il pousse partout dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord et est très apprécié. La pomme remonterait à 10 000 ans av. J.-C. Cueillie déjà à l’état sauvage, les véritables récoltes ont commencé au Moyen-Orient, environ 4 000 ans av. J.-C. La pomme s’est alors probablement répandue le long de l’ancienne route de la soie. Les pommes – conservées au frais, séchées ou transformées – constituent depuis des milliers d’années déjà un aliment important pour les populations, surtout l’hiver. La pomme comestible, telle que nous la connaissons aujourd’hui, provient de variétés de pommes sauvages bonifiées au fil des années en Asie centrale. On peut encore trouver des pommes sauvages sucrées, comme la Malus sieversii – connue localement comme « pomme shakar » – au Kazakhstan, où tout a commencé. Les Romains ont propagé le pommier en Europe de l’Ouest au cours de leurs campagnes. Il en existe aujourd’hui environ 7 500 variétés.

Le saviez-vous ?

  • D'Adam et Ève, à Guillaume Tell, en passant par Blanche-Neige, les pommes se retrouvent dans de nombreux récits, contes et légendes, de la mythologie grecque aux sagas nordiques des Eddas.
  • Symboliquement, elle représente généralement « le fruit du savoir » suscitant la prise de conscience.
  • On retrouve aussi la pomme dans la royauté, parmi les regalia (joyaux de la couronne). Elle représente alors le monde que le monarque tient littéralement dans sa main.