L'aubriète

Un tapis végétal aux couleurs fascinantes

Du bleu en février ! L’aubriète met de la couleur et de l’énergie dans le jardin au début du printemps. Et si vous n’aimez pas le bleu, elle existe aussi en rose, en lavande et en violet. 

Aubriète Maplantemonbonheur.fr

L’aubriète, dont le nom scientifique est Aubrieta, a de belles formes rondes qui donnent l’impression que le jardin est parsemé de coussins de fleurs. Mais la plante aime aussi à trouver son chemin entre les pierres d’une rocaille ou dans les joints d’un dallage pour mettre un peu de couleur dans le décor. Les fleurs varient du bleu lavande au violet en passant par le mauve. L’aubriète fleurit en avril et en mai, son feuillage reste vert toute l’année et la plante atteint 10 à 15 cm de hauteur. Elle devient facilement un coussin, tapis ou rideau de fleurs bleues d’environ 60 cm.

Princesse du Péloponnèse

L’aubriète fait partie de la famille des Brassicaceae et provient probablement du sud de la Grèce. On la trouve de nos jours partout dans le sud de l’Europe, surtout dans les régions montagneuses et entre les pierres et rochers. La plante est très résistante et pousse tant sur les versants froids en altitude que dans des régions sèches et beaucoup plus chaudes. Il en existe douze variétés connues. Avec son tempérament méditerranéen, l’aubriète est une plante qui prospère très bien dans la chaleur et la sécheresse de l’été, deux conditions climatiques qui seront probablement plus fréquentes à l’avenir.

À savoir sur l’aubriète

  • Le nom scientifique « Aubrieta » est un clin d’œil à l’artiste français Claude Aubriet (1665-1742), qui réalisa de beaux dessins botaniques de l’aubriète.
  • La plante attire beaucoup les papillons et les abeilles, ce qui est très bénéfique au biotope du jardin.
  • Dans la symbolique des plantes, l’aubriète représente la sobriété, car elle prospère dans les sols pauvres, un peu acides, et n’aime pas les arrosages excessifs ni l’engrais.