L’Andromède du Japon

Un phénomène flamboyant dans le jardin

L’Andromède du Japon nous surprend toute l’année et change d’apparence à chaque saison. 

L’Andromède du Japon Maplantemonbonheur.frCopyright: Visions

De son nom scientifique Pieris japonica, la plante ne ressemble pas du tout à de la bruyère, bien qu’étant de la famille. Il s’agit d’un arbuste à feuillage persistant qui résiste à l’hiver et dont les couleurs et l’apparence change tout au long de l’année. En automne, la plante se pare de bourgeons rouge-violets qui montrent leur couleur en hiver. Au printemps, ces boutons s’ouvrent en grappes blanches, roses ou rouges de fleurs en forme de clochettes. Après la floraison du printemps, la feuille adopte des couleurs du cuivre, de rouge, de rose ou de vert-jaune comme s’il s’agissait d’une seconde floraison. Il existe également des variétés à feuille bicolore et aux bourgeons lilas à violet. La métamorphose des couleurs continue jusqu’à la formation de nouveaux bourgeons en automne. Une plante saine offre donc un spectacle permanent dans le jardin, même durant les mois où il ne se passe généralement presque rien. 

Caché dans la brume 

L’Andromède du Japon fait partie de la famille des bruyères et il en existe quatre variétés. La plante pousse dans les régions montagneuses de l’Asie du Sud-Est, dans l’est de l’Amérique du Nord et à Cuba, souvent en compagnie du rhododendron. La plante est particulièrement abondante au Japon et dans les montagnes de l’Himalaya, surtout sur les versants envahis par la brume. En milieu naturel, certaines variétés peuvent atteindre 6 mètres de hauteur et 3 de largeur, la version cultivée restant de format plus modeste. La plante pousse en outre lentement, ce qui la rend idéale pour les petits jardins. 

À savoir

  • Pieris, le nom officiel de l’Andromède, est dérivé de Pieria, domicile, dans la mythologie grecque, des muses, que l’on appelle aussi piérides.

  • L’Andromède du Japon est une des rares plantes à se couvrir de feuilles jusqu’au sol, même au bout de plusieurs années.

  • En Extrême-Orient, la plante est connue sous le nom de « feu éternel » en raison de ses feuilles colorées. Ceux qui possèdent un tel arbuste dans le jardin passeront l’hiver sans problèmes.