Le coffea arabica

Un pot de café vert

Une plante pour laquelle vous sortez du lit et qui révèle vos talents cachés de barista le plus branché. Pour préparer vous-même un café, il faudra le cueillir, le sécher, le torréfier, le moudre et le préparer. Pas question de dosettes ou autres artifices ! Il est temps de faire un vrai café. Placez le coffea arabica à côté de votre percolateur. Ou tout simplement sur le rebord de la fenêtre, car il faut bien le mettre en évidence. Ou, voyons grand, dans votre plantation de café, comme on fait en Éthiopie.

Coffea arabica Maplantemonbonheur.fr

Couleurs et formes

Au printemps, le caféier produira de belles fleurs blanches dégageant un parfum doux. Puis viendront les baies, qui passeront du vert au jaune puis au rouge en mûrissant. Les graines se serrent de plus en plus entre elles en se développant et adoptent ainsi leur forme particulière. La plante conserve toute l’année ses magnifiques feuilles brillantes vert foncé.

Symbolique

Pour la plupart des gens, le caféier est symbole d’aide en période difficile. La légende remonte à environ un demi-millénaire. Quelque part en Éthiopie, des troubles éclatèrent parmi les chèvres du monastère. Au terme d’une brève enquête, les propriétaires découvrirent que les chèvres avaient copieusement brouté dans les caféiers.

Ces chèvres furent une source d’inspiration : les propriétaires réduisirent quelques grains en poudre et en firent une infusion dans de l’eau bouillante. L’arôme et la saveur furent une véritable révélation... Le « Kahveh » était né, un mot qui signifie « stimulant ». En voilà une belle histoire... Les Éthiopiens, dans certaines régions, font toujours de l’infusion avec des feuilles de caféier.

Origine

La plante était cultivée au Yémen environ 1000 ans après J.C., avant de se répandre dans le reste du monde. Une plante qui ne manque donc pas de grandeur… mais seulement au sens figuré car elle est régulièrement taillée, les plantes basses étant plus pratiques au moment de la récolte. Il en existe 33 variétés en Afrique, 14 à Madagascar et 3 en Asie du Sud-Est et sur l’île Maurice. L’arabica est le plus savoureux et représente les trois quarts de la production totale de café dans le monde.