Marcin Rusak : Collection Flora

Une capture de l’éphémère

Les fleurs et le nom de Marcin Rusak vont de pair. Sa collection Flora se distingue par une utilisation stylistique de fleurs en décomposition, capturées dans de la résine. 

Marcin Rusak Expose 20 Maplantemonbonheur.fr

Comme il nous le dit dans le long entretien qu’il nous a accordé, Marcin Rusak repère d’abord les matériaux potentiellement utilisables. Ce n’est qu’à l’issue de ce repérage qu’un objet verra le jour. La Collection Flora traite du thème de l’éphémère des fleurs et des objets d’utilisation courante. « Au lieu de les jeter lorsqu’elles sont fanées, la collection m’a permis de mener des expériences sur la vie et le déclin des fleurs. J’ai commencé la collection avec une lampe, un paravent décoratif et une table mais elle s’est beaucoup étoffée depuis. »

Une formule tenue secrète

Alors bien sûr, la formule unique, qui consiste à faire se transformer des fleurs en résine, Marcin Rusak ne nous la donne pas, mais il revient cependant plus longuement sur ce processus complexe dans l’entretien. « C’est compliqué, car vous travaillez avec deux matériaux différents. Chacun évolue à sa manière et est doté de propriétés différentes. Selon les températures et le taux d’humidité, l’effet ou l’apparence peuvent être différents. Soit vous obtenez quelque chose qui ressemble presqu’à du verre ou au contraire, vraiment à du plastique. Ce que vous voyez est le résultat de multiples tâtonnements. Vous essayez, encore et encore. Et puis tout à coup, ça y est, vous tenez ce que vous souhaitez. Et là, c’est fantastique. C’est comme ça qu’est née la Collection Flora. »

Que choisir ?

Maintenant, le grand dilem: vous choisissez la lampe, la table ou la sculpture ? Pas si facile, n'est-ce pas !