Top 5 : L’amaryllis vue par les artistes

De Matisse à Mondrian en passant par la radiographie, l'amaryllis est toujours aussi belle

L’amaryllis est une fleur dont on ne se lasse jamais de contempler ; sur laquelle on compose, on chante et que l’on représente en peinture aussi. Cette élégante fleur a toujours inspiré de nombreux artistes et photographes. Nous vous présentons ici les plus belles interprétations de ce superbe bulbe à fleurs.  

Red Amaryllis : 80 ans de floraison 

Georgia O’Keeffe est l’une des peintres les plus adulés du XXe siècle. Elle peignait les fleurs comme si elle les voyait à travers une loupe. Cela a donné lieu à nombre d’interprétations érotiques, que la peintre américaine s’est toujours efforcée de nier catégoriquement. Elle a représenté l’amaryllis à plusieurs reprises, cette version de 1937 étant la plus connue. 

« X-Ray of Amaryllis Flowers »

En photographie, il s’agit la plupart du temps d’une vue de l’extérieur, mais George Taylor, photographe et professeur de radiologie à la Harvard Medical School, aime précisément immortaliser la beauté intérieure. Il le fait en plaçant les fleurs et plantes dans un appareil de radiographie lorsqu’il n’en a pas besoin pour son travail. « Cela permet de mettre à jour la fragilité », explique-t-il. « Rien ne reste caché. C'est inimaginable, tout ce qui peut sortir d’une simple tige. »

L’amaryllis avant-gardiste    

Emil Nolde (1867-1956) était l’un des impressionnistes les plus éminents d’Allemagne. Personne n’a peint l’amaryllis aussi souvent que lui, souvent en combinaison avec des symboles religieux ou folkloriques. Son travail est résolument avant-gardiste : très brut et sauvage. Les peintures d’amaryllis constituent ici une exception : il était manifestement passionné par les fleurs. 

Top 5 : L’amaryllis vue par les artistes  Maplantemonbonheur.fr
L'amaryllis de Mondrian 

Piet Mondrian a peint son Amaryllis en 1907. Il en était encore à sa phase figurative. Il s’agit d’une des premières œuvres dans lesquelles il aborda les couleurs primaires qui devaient, dix ans plus tard, faire sa renommée avec ses peintures géométriques abstraites. Cette Amaryllis est aujourd’hui exposée au Musée d'art Moderne de New York.

L'amaryllis de Matisse

Les formes de l’amaryllis conviennent parfaitement au fauvisme. Un style qui privilégie les contrastes de couleurs, au détriment de la perspective. Le peintre et sculpteur Henri Matisse (1869-1954) est considéré comme le fondateur de ce style. Il a peint ces fleurs en 1941, lorsqu’il habitait dans les environs de Nice, en convalescence après une lourde intervention. La femme représentée sur ce tableau est probablement Monique Bourgeois, son infirmière qui posait également pour lui.