Sauge

Les papillons adorent ses épis violets

Ses tiges rectangulaires et ses fleurs bien remarquables, violettes ou indigo, la sauge est un véritable joyau, autant pour le jardin que pour les abeilles et les papillons affamés du voisinage. Infatigable, cette plante ornementale, infatigable, continue à pousser d’une année à l’autre, et fait partie des plantes vivaces de jardin les plus populaires. 

Sage Thejoyofplants.co.uk
Inscrivez-vous pour recevoir chaque mois de l’inspiration végétale !

Couleurs et formes

La Sauge des bois (Salvia nemerosa) fait vivre le jardin. Au début du printemps, paraissent d’abord des petites touffes vertes, ensuite de longues tiges carrées avec des épis dressés de couleur bleu-violet ou violet-rose. Ceux-ci attirent les insectes et autres papillons et bougent au moindre souffle de vent, créant ainsi un tableau vivant dans votre jardin. Selon la variété, la sauge des bois peut atteindre une hauteur entre 40 et 100 cm. C’est typiquement une plante de bordure, si vous la placez dans un conteneur ou dans un pot, il faut prévoir large, car il s’agit d’une plante ambitieuse, qui a besoin d’espace vital.

Origine

 

La sauge fait partie du genre végétal Salvia, qui compte pas moins de 900 variétés. Elle est originaire d’Asie Centrale et d’Asie du Sud et s’est répartie dans quasiment toute l’Europe. Elle a été décrite pour la première fois en 1762 par le botaniste Carl von Linné. La sauge fait partie de l’habitat de l’homme depuis très longtemps. Des restes ont été retrouvés dans des habitations datant du paléolithique, il y a environ 2,5 millions d’années. Cette plante jouait un rôle important dans ces premières communautés : ses feuilles vertes étaient utilisées pour étancher le sang d’une plaie.

Le saviez-vous ?

  • Salvia nemerosa est le nom de la variété avec les panicules violettes, la plante aromatique s’appelle Salvia officinalis.
  • Salvia vient du mot latin « salvere » qui signifie quelque chose comme « guérir » et « sauver ».
  • Nemerosa est une contraction de « nemus » (bois) et « amorosa » (aimant), faisant référence à la préférence de cette plante pour la proximité avec des arbres, des buissons et des vergers.
  • D’après les Romains, la sauge était une « herbe sacrée » avec des vertus purifiantes pour son entourage.