Géranium

Une multitude de couleurs et d’odeurs dans le jardin pendant trois saisons

Qu’il soit rouge vif classique, avec frisette française, poussant vers le ciel ou au contraire retombant avec élégance, il existe quelque 600 variétés différentes de géraniums qui ont tous comme point commun une floraison longue et abondante. 

Géranium Maplantemonbonheur.fr

Le géranium est peut-être bien la plante la plus connue de l’histoire. On le rencontre dans toutes les régions au climat tempéré et il est populaire depuis la nuit des temps. Le géranium de jardin a de belles feuilles vertes et de superbes fleurs pouvant être rouge vif ou blanc neige mais aussi rose vif, violet, orange, lilas, rayé et rouge foncé. Les fleurs en forme de coupe ou de boule comptent cinq pétales. Les longs « becs » de ses fruits sont caractéristiques et permettent de disséminer la graine dès la maturité. Le choix en feuilles, couleurs et formes de fleurs (simples ou doubles) est énorme. Certains géraniums vont jusqu’à un mètre de hauteur mais il en existe aussi des rampants qui ne dépassent pas les 10 cm et des retombants qui chutent jusqu’à 30 cm.

En pleine terre ou en suspension

Le géranium est une plante relativement robuste qui aime les étés frais nordiques mais aussi la chaleur du sud. Vous pouvez en outre en profiter chaque année pendant trois saisons. Certaines variétés fleurissent dès le mois de mars et d’autres jusqu’à la fin de l’automne.

Cela fait du géranium une plante constante en Europe, qu’elle soit en pleine terre, en pot, en jardinière ou en suspension. Capable de créer un spectacle juste entre eux, les géraniums sont également excellents mêlés à d’autres plantes.

Originaires de sud de l’Afrique

Le géranium est originaire de Namibie et d’Afrique du Sud, même si la plante en milieu naturel ne ressemble pas trop aux luxuriants croisements que l’on trouve chez nous. Le géranium a été introduit dans le nord vers 1600, embarqué sur des navires de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, et fut en première instance réservé aux nobles qui les cultivaient dans leurs orangeries. Le géranium étant facile à reproduire par bouture, il s’est rapidement propagé auprès du grand public. Au début, il n’y avait que des géraniums rouges et blancs, les autres variétés ont  fait leur apparition bien plus tard.


Confusion au sujet du nom

Depuis la classification incorrecte de la plante par Linnaeus en 1753, il s'est instauré une confusion sur le nom de la plante : Géranium ou Pelargonium ? La première est une plante résistant assez bien au gel et la seconde est sous nos latitudes une plante annuelle qui peut passer l’hiver, à condition d’être rentrée à l’intérieur le temps de la saison. Les différences ne se limitent pas à cela, comme il est toujours possible d’ajouter à la confusion, le géranium est nommé « bec de cigogne » et le pélargonium « géranium ». Les botanistes puristes pensent que le nom doit être pelargonium mais dans la pratique, tout le monde s’entêtent à l’appeler géranium depuis trois siècles. Solution : les deux sont acceptables !

À savoir

  • Le nom vient du grec géranos qui signifie « grue », en raison de la légère ressemblance du fruit, après floraison, avec le bec de cet oiseau.

  • L’odeur caractéristique du géranium est un ingrédient apprécié dans la confection de parfums épicés.

  • Le géranium a inspiré le peintre et écrivain Jacobus van Looy qui rédigea en 1889 la prose suivante : « Il passa (…) le long de géraniums bicolores aux grandes fleurs, rouge émietté, qui  frémissait encore dans la lumière estompée du soir. »

  • Dans le langage des fleurs, le pelargonium radens symbolise une rencontre inattendue et le pélargonium grandiflorum une authentique amitié.