Le Calla

Une beauté classique et distinguée

Des racines africaines, des calices colorés, un feuillage vert foncé : le Calla crée la surprise dans votre jardin, grâce à sa silhouette unique.

Calla Maplantemonbonheur.fr

Vous connaissez sans doute le Calla, également connu sous le nom de Zantedeschia ou Arum, en tant que fleur coupée ou plante d’intérieur. En dehors des périodes de gel, le Calla en pot est toutefois un véritable atout pour votre jardin. Cette belle et généreuse plante fleurie met de la gaieté au jardin grâce à ses lignes  montantes. Au milieu des feuilles douces et vertes, parfois tachetées, se dressent des tiges qui portent à leur extrémité de magnifiques bractées stylées. Elles peuvent être blanches, roses ou jaunes, mais également rouges, violettes, orange et même quasiment noires. Ce sont surtout les calices colorés qui ont une valeur ornementale, les véritables fleurs sont toutes petites et se trouvent sur l’épi dans la bractée.

Une plante en conteneur avec prestance

Le calla est endémique en Afrique méridionale, il y pousse généralement en bas des collines, parmi les herbes et les buissons, dans des terres qui peuvent être temporairement marécageuses, car l’eau de pluie y stagne. La plante stocke cette eau dans son tubercule, pour pouvoir survivre en période sèche.

Le Calla a rejoint nos contrées plus nordiques au XVIIIe siècle en compagnie du botaniste italien  Giovanni Zantedeschi, qui la classa dans la famille des Aracées. Pour l’extérieur, c’est une bonne plante, qui présente également bien dans des pots ou des jardinières. En pleine terre, le Calla aime bien la proximité d’un bassin, pour l‘humidité.

À propos du calla

  • Le calla est parfois appelée ‘plante à calice’, car des dieux grecs auraient bu dans ses calices.
  • C’est une des rares plantes fleuries qui correspond bien à un jardin de style moderne et épuré.
  • Sa fleur a souvent été peinte par les artistes Diego Riviera ('The Flower Vendor') et Georgia O'Keeffe.
  • Dans le langage floral de l’époque victorienne, le calla symbolisait l’érotisme.