Une retraite verte

Rechargez les batteries chez soi avec des plantes

Nous avons parfois besoin de recharger nos batteries, mais sans fil. Nous éloigner de l’agitation, de tous les gens qui attendent quelque chose de nous, du stress. Vous pouvez vous retirer dans un cloître ou partir marcher tout seul pendant six mois. Mais vous pouvez aussi vous réfugier chez vous dans un coin de verdure.

Rechargez les batteries à la maison avec des plantes Maplantemonbonheur.fr

1. Choisir un endroit

Pas besoin de prendre l’avion : vous pouvez trouver le repos chez vous. Pas dans un salon en désordre ni au milieu du linge à repasser ou sur un lit pas encore fait. Choisissez un endroit où vous ne serez pas dérangé, même si ce n’est que durant un quart d’heure. Il n’est pas nécessaire de choisir une pièce séparée avec un panneau « Ne pas déranger » accroché à la poignée de la porte : un endroit éclairé du salon est déjà suffisant.

2. Isoler et protéger

Isolez cet endroit éclairé avec des plantes. Avec une collection de mini-cactus, vous n’y parviendrez pas si vite, il vaut mieux opter pour quelques plantes vertes volumineuses, dotées de grandes feuilles. Vous créerez ainsi en un tour de main une cloison de séparation feuillue qui saura murmurer : « cet endroit est une zone verte de rechargement ». Conviennent parfaitement pour ce plan l’aréca (Chrysalidocarpus Lutescens), le Monstera, le Yucca, l’Asplenium Crispy Wave et le Spathiphyllum. Ces plantes vous protègeront contre les conversations, les cris des enfants et le bruit des jeux vidéo, de la musique et des querelles.

3. Recharger ses batteries par et avec les plantes

Mais ce n’est pas tout : ces magnifiques plantes font encore bien plus pour vous. Elles vous permettent aussi, en vous cachant derrière leurs feuilles, de faire l’expérience d'un vrai repos énergisant. Car la verdure vous procure de l’oxygène et donc une nouvelle énergie. Vous vous entourez de créatures vivantes pacifiques qui n’attendent rien de vous sinon un peu d’eau. Vos épaules se détendent déjà sous l’effet de la relaxation ? Nous vous l’avions bien dit… !