Les plantes aériennes, ces œuvres d’art contemporain

Quand le Tillandsia se prêtent à toutes les mises en scène

Quand ces O.B.N.I (objets botaniques non identifiés) sont apparus chez les fleuristes, on les a d’abord posées dans une vannerie ou une jolie céramique. Aujourd’hui, on est accros à ces plantes faciles à vivre et du coup, on a envie d’accrocher sa collection de « tillandsias ».  Voici nos pistes et objets futés pour réussir son exposition d’art contemporain à la maison.

Zimtzebra airplants maplantemonbonheur.frCopyright: Zimtzebra

Ambiance minimaliste

Pour accentuer leur côté graphique, on mise sur une accroche discrète, quasi invisible, qui ne vole pas la vedette aux « œuvres ». L’outil idéal ? Le Tillandz de The Sill, un mini-tripode métallique disponible en plusieurs tailles et plein de couleurs, ou son concurrent le Knot... Pour une installation comme dans les galeries pointues. Mais si vous n’avez encore que quelques spécimens à exposer, cette barre en acier dépouillée fera aussi beaucoup d’effet !

Ambiance land art

En clin d’œil à leurs origines – le Sud de l’Amérique, de la Floride à l’Argentine – on marie les tillandsias à des contenants « organiques » qui rappellent leur habitat naturel. Optez pour le bois, le liège, l’écorce, le métal vieilli, ou des céramiques très brutes, bref, tout ce qui rappelle les endroits où, dans la nature, ces plantes adorent s’accrocher – en ville, elles grimpent aussi sur les fils téléphoniques ! Il y a un choix immense sur le site spécialisé Air Plant Supply Co. On aime aussi la guirlande de petits contenants en verre, qui fait référence aux gouttes de rosée dont s’abreuvent ces « filles de l’air ». Et pour un look très « atelier d’artiste à Santa Fe », plantez-les dans des cristaux : plus tendance, on ne fait pas !

Ambiance « cabinet de curiosités »

Après tout, les tillandsias sont une curiosité du monde végétal. L’idée, cette fois, c’est d’imaginer comment accentuer encore leur étrangeté. Et là, tout est permis : les nicher dans des bras de poupées vintage, dans de gros coquillages nacrés, oser le cache-pot tête de mort, ou emprunter les jouets des enfants. Osez les associations les plus improbables, les plus surréalistes : ces drôles de plantes n’ont pas fini de vous étonner.