Les jardins d’intérieur d’Alexandra Kehayoglou

Des créations végétales engagées

Se balader en forêt, se rouler dans l’herbe, s’arrêter au bord d’un ruisseau. Cette sensation de bonheur ressentie lorsque l’on est au grand air est désormais possible chez soi avec les tapis de l’artiste Alexandra Kehayoglou.

tapis Alexandra Kehayoglou verte maplantemonbonheur.frCopyright: Alexandra Kehayoglou

Artisanat et écologie

A Buenos Aires, cette jeune argentine de 35 ans a trouvé le moyen de parler des enjeux environnementaux tout en recyclant des fils de l’usine familiale de tapis. En s’inspirant des paysages de son Argentine natale, elle espère préserver les prairies, les forêts et l’environnement local.

Des jardins d’intérieur

Ses tapis sont conçus comme des paysages et faits main par Alexandra et son équipe. Elle travaille ses tapis à la verticale, comme un peintre devant son tableau. Ces tableaux vivants sont uniques déclinant toutes les tonalités et textures de vert possible. Le plus long qu’elle a créée était le tapis vert du défilé de mode de Dries Van Noten en 2015—il était aussi long que deux terrains de tennis !

Un art engagé

Débordante d’imagination, ses tapis peuvent ressembler à une forêt de conte de fées (d’ailleurs son fils adore lire et jouer dans ses tapis tableaux) ou bien à un paysage spécifique, comme « No Longer Creek » qui rend hommage à un ruisseau au nord de Buenos Aires endommagé par l’homme. Le public a été invité à marcher, se reposer, se prélasser sur cette véritable œuvre engagée. Alexandra explique : « J’essaie de créer une installation dans laquelle les gens puissent comprendre l’enjeu sérieux du problème. »

Des tapis verts pour sauver la planète ? On dit oui !