Heliconia

Une flamme dans le pot

Avec ses bractées rouge vif, l’Heliconia fait la joie des chauves-souris et des colibris, qui s’en nourrissent et les fécondent également. Les petits réservoirs d’eau nichés dans les feuilles sont l’idéal pour les moustiques et les grenouilles. C’est la situation dans leur habitat naturel. Cette plante exotique de la famille des Zingiberales saura illuminer aussi votre quotidien si vous passez du temps l’été sur votre balcon ou dans votre jardin. 

Heliconia - Maplantemonbonheur.frCopyright: Lidewij Smeur

Couleurs et formes

L’Heliconia semble être un croisement entre le palmier roseau des Indes, le strelitzia et le bananier. En milieu naturel, la plante peut atteindre une hauteur de 5 mètres, mais ne vous imaginez pas qu’elle atteindra votre plafond : chez vous, elle dépassera à peine les 30 cm. Entre les feuilles élancées se développent les bractées hautes en couleurs qui rendent cette plante totalement festive. Ces bractées sont de forme ronde, pointue, de couleur rouge avec quelques accents de vert et de jaune. Entre les bractées apparaissent de petites fleurs discrètes de couleur rouge, orange, jaune ou rose. Certaines fleurissent à la verticale, d’autres en chute.

Symbolique

La plante tire son nom de la montagne grecque Helikon, sur laquelle se trouvaient les muses. Les habitants de cette montagne restaient toujours frais, beaux et jeunes. Le mont Hélicon se trouve en Béotie, en Grèce centrale. Alors, si vous voulez toujours rester jeune et belle, il est indispensable d’acheter un Heliconia. Et pourquoi pas plusieurs, pour être sûr du résultat.

Origine

L’Heliconia est originaire d’Amérique centrale et du Sud ainsi que de quelques îles du sud du Pacifique et ne fut décrit pour la première fois qu’en 1786. Cette jolie plante est maintenant cultivée dans toutes les régions tropicales du monde. La plante faisait jadis partie de la famille des Musaceae et c'est aujourd’hui l’unique représentante de la famille des Heliconiaceae. Il existe toutefois bien 200 variétés, il n’est donc pas si seul que cela !